Constellation Ballanger

En février 2021, Marie Marcon et Grégory Alliot ont animé une semaine d’ateliers avec les enfants et le personnel soignant de trois structures : le CATTP Minute Papillon, l’HDJ Trois Jardins et L’IME Jean-Marc Itard. Ils ont été accueillis au Deux Pièces Cuisine du Blanc-Mesnil (93).

Proposer un espace de création que les enfants puissent investir sous forme d’improvisation. Un espace de recherche et d’exploration sur des thèmes tel que les appuis, faire groupe, à l’écoute dans le sens d’un dialogue tonique : d’abord mon corps, puis mon corps en dialogue avec un autre corps, et enfin mon corps vers le corps du groupe : être danseur.

Au départ, une danseuse et un danseur en duo, puis un trio avec un altiste pour accueillir les enfants, les saisir au passage dans leur présence, rebondir, enrichir, soutenir leurs propositions pour accéder à cet état de recherche spécifique à la création artistique.

Jour après jour, ensemble, avec et autour des enfants, émerge une organisation spatiale – soutenante et contenante – avec les professionnels qui accompagnent les enfants pour tenir le cadre du travail d’exploration et construire un espace où la danse peut advenir.

Tels sont nos désirs de transmettre et de s’engager dans le mouvement , et de saisir quelque chose de la création artistique. Il y a eu des tentatives abouties, d’autres oubliées, un certain chaos, des questionnements, des moments suspendus, des moments plus difficile, c’était vivant !

Nous avons choisi de partager ces expériences par des traces audio pour transmettre de manière sensorielle ce qui a pu se passer pour que l’auditeur, à partir de cette musique des corps des danseurs, puisse laisser l’oreille fabriquer les images.

Suite aux atelier nous avons demandé au soignants d’écrire, des mots, des phrases sur leur ressenti personnel de ce qu’ils ont pu vivre pendant la séance. Une récolte de mots qui raconte la pluralité des regards et des sensations comme corps dansant. à la fin de la semaine, se dessine une sorte de cadavre exquis à la manière du jeu des surréalistes.

En fin de séances chaque enfant était invité à laisser une trace de son travail, de son exploration sous forme de dessin.

Ces trois strates de traces sont assemblées sous forme d’un court film (extraits choisis) que vous allez voir.

Pour plus tard, pour exposer notre travail, on imagine un objet en volume, une sorte de totem regroupant toutes les traces, dessins, paroles de soignants et enregistrement audio, qui pourra voyager dans les différentes structures partenaires des constellations de Saisir au passage.

Les enfants/ Ismael, Issa, Hélin, Sabrina, Anès, Haleena, Tahir, Warren, Hamza, Youssouf, Aaron et Mahamadou. Les soignants/ Taly Sister, Clémence Carrière, Cedric Baron, Virginie Frugere, Jelena Rajak, Alexandre Roussel, Charlotte Prono, Marie Latoch, Virginie Cruvellier, Anne Juteau, Carolina Arbraca, Marlena Bukowska. Les artistes/ Marie Marcon, Jules Monnier et Grégory Alliot accompagné par Matilde Loquer du Théâtre Louis Aragon de Tremblay-en-France.